Films muets


NOSFERATU LE VAMPIRE, film de Murnau, selon MURCOF
(Allemagne, 1921, 1h33) selon Murcof- création la Cinémathèque Française- Paris



D'après le roman Dracula de Bram Stoker.

Avec Max Schreck, Alexander Granach, Gustav von Wangenheim.

Thomas Hutter, un jeune clerc de notaire, part pour la Transylvanie pour vendre une propriété au comte Orlok. Accueilli dans le sinistre château de son hôte, il ne tarde pas à découvrir sa véritable nature.

« Nosferatu le vampire est le film muet par excellence. Il engloutit en nous l'esprit critique, fait surgir l'inconnu, cet univers démoniaque fait d'autosuggestion et de peur panique que provoquèrent la sorcellerie et la prière. Il nous sensibilise à nouveau à la mentalité primitive, au monde des esprits, aux vertus mystiques des présages, à l'action des forces nuisibles et inaccessibles aux sens, propres à la mentalité prélogique. Il ressuscite en nous la croyance en la puissance effective du désir. » (Henri Langlois)

 

 

  • Imprimer
  • Envoyer par mail