Films muets


KOYAANISQATSI, la vie en déséquilibre de Godfrey Reggio selon RADIOMENTALE
(USA, 1983, 1h20)



A mi-chemin entre le documentaire et l'art visuel, Koyaanisqatsi est un point marquant de l'histoire cinématographique des vingt dernières années et a particulièrement influencé toute la nouvelle génération de VJs et d'artistes visuels de la scène électronique. Souvent imité, jamais égalé, ce premier volet de la trilogie réalisée par Godfrey Reggio (Koyaanisqatsi, Powaqatsi, Naqoyqatsi), produit par Francis Ford Coppola, est incontestablement le plus réussi et le plus marquant de la série. Film sans dialogues, décrivant un monde, une planète, entre nature, artifices, technologie et urbanisme, ce long-métrage d'une beauté visuelle à couper le souffle, se veut une forme d'interrogation profondément humaniste sur l'évolution de notre civilisation.
Porté à l'origine par la musique de Phlipp Glass, il est ici mis en musique par le duo de DJs RadioMentale qui apportent un nouveau souffle électronique et une nouvelle énergie techno à ce classique d'un cinéma visuel et voyageur, grâce à des titres de Monolake, Trentemøller, Danton Eeprom, Egoexpress, MyMy, Brian Eno, Squarepusher, Chris Watson, etc...

Jean-Yves Leloup et Eric Pajot ont créé en 1992 RadioMentale, à la fois Djs et créateurs sonores, issus de la génération de l’électronique et du mixage, les influences électro et pop, s’inspirant du classique, de la B.O de film comme du jazz, renouant parfois avec une certaine tradition expérimentale et avant-gardiste, ils parviennent à créer pour chaque film sur lesquels ils travaillent, une bande-son unique, au service de la narration et des personnages.

1 dj, voyage au départ de Paris

 

  • Imprimer
  • Envoyer par mail